Vous êtes ici --- > Le Site du Carpriverclub > les articles dans Antoine > Accueil

POUR LE PIRE ET LE MEILLEUR:

Par Antoine, le 30/04/2007 à 00h17

Comme tout le monde ne me connais pas, je me présente : je m’appelle Antoine, j’ai 28 ans, j’habite à Carquebut tout près de Carentan. je suis second de cuisine dans un hôtel restaurant à Sainte Marie du Mont.
Voila pour la presentation.

Donc comme vous pouvez vous en doutez, avec le taf pas évident de se caler des sessions voir même des journées de pêche pendant la saison estivale. Et pourtant, on ne peut pas en vouloir à certains de mes potes d’essayer de me faire bouger pour aller au bord de l’eau.
Je vais donc vous raconter comment du pire je suis passe au meilleur:

L’année dernière, des le mois de janvier 2006 j’ai commence à sortir le matos pour aller faire un tour sur le canal des espagnols à carentan. Motive et confiant nous arrivons sur place et mauvaise nouvelle le plan d’eau est gelé. Au fur et mesure de la matinée le canal dégèle un peu et sebastien réussi à faire deux poissons, ce qui est plus que bien, vu la température
Pour moi, les détecteurs resteront muets.
Apres avoir attendu un peu de redoux, je retente ma chance en février sur la taute. Bilan : capot !!! Ça change !!!

On arrive au mois de mars, en tout et pour tout 6 jours de pêche bilan : 6 capots
Bon, on va mettre un cierge et on y retourne.
Et comme la saison redémarre fini la pêche ou du moins on verra suivant le planning.
Fin avril début mai : enduro de pont-hebert, je ne participe pas à cause du boulot mais je file un coup de main a l’organisation. (Ça fait plaisir de voir les autres prendre du poisson mais bon ça file un coup au moral quand même)

Courant juillet, ludo passe par la maison et on se prévoit un coup du soir à la maison, départ prévu pour 16h00.
A 15h30 ludo débarque a la maison et voit mon matos traverser la salle avec un peu beaucoup d’élan .personne ne bronche dans la maison, l’endroit ou le matos est habituellement rangé a était visite par les souris .pendant que je gueule, ludo me dit que c’est sûrement pas grave et là, inspection du matériel.
Résultat des courses : un tapis de réception, un fourreau, une combinaison et tous les montages présents sur les cannes réduits a l’état de copeaux.

Quand ça veut pas, ça veut pas.
On file quand même au bord de l’eau et je refais tous mes montages (un peu pousse au cul par LUDWIG qui n’en perd pas sa bonne humeur)
Enfin bref ½ heures plus tard ça pêche. La soirée se passe et vers 21h30 départ sur mes cannes (enfin) et bien non ça casse. On remonte (et la plus personne ne moufte) et on retend.

Et vers 1h00 du matin re-départ sur la même canne, combat de 2 minutes et recasse. Apres avoir recontrolé toutes les cannes, on s’aperçoit que les quatre bobines des moulins ont étaient bouffées par les souris. A ce moment la, on se dit qu’il faut mieux remballer et aller se coucher.

Et la période d’hibernation sera longue !!!
mars 2007, le dégel est arrive et notre bon président me redonne des nouvelles du club et me demande si je participerai a l’enduro de pont-hebert et comme l’année dernière : pas moyen. Tant pis on refera le commissaire.
Avril, après avoir preparé un coup, je me décide enfin a aller retremper du fil (après en avoir changer et avoir racheté tout le matos qu’il me manquait)

Boosté par les poissons qui avaient étés pris lors de l’enduro 2007, je me dit que pourquoi pas moi.
Et le moment tant attendu arrive enfin : 3 jours de conges !!!!

Je me tendrai sur deux postes différents au cours de ces trois journées. Car je pêche de jour uniquement et que je veux faire du poisson. La première journée sera récompensée par une belle miroir de 13.6kg

Vous devez vous imaginer le délire au moment de la mise à l’épuisette. Ca y est on commence a relever la tête !!!
La deuxième journée, je ne fais que le coup du soir et là ce que je ne croyais plus jamais m’arriver se produit 3 départs et 3 poissons. 9kg, 11.4kg et 4.4kg.

Bref l’extase, le pied, je demande encore sur le moment si je ne rêve pas.
Le troisième jour enfin, je ne fais que le coup du soir aussi et mes efforts sont encore une fois bien recompensés 4 départs et 4 poissons. Et comme la veille tous sont pris de jour. Au terme de cette dernière journée 10kg, 4.4kg, 3.2kg et 14kg (la cerise sur le gâteau).

Tout ça pour dire que l’année dernière, suite a toutes les merdes qui m’étaient arrivées, j’avais failli tout arrêter.
Eh bien je ne regrette pas d’avoir retenté ma chance et d’avoir repassé des moments de pur bonheur au bord de l’eau. Les gens qui m’ont vu ces trois soirs là pourront vous dire que j’étais comme un gamin qui vient de prendre sa première carpe.

Depuis ma nouvelle devise c’est : garder la pêche !!!  A très vite au bord de l’eau.

Antoine.