Vous êtes ici --- > Le Site du Carpriverclub > les articles de flavien > Accueil

Session bruyante sur le Lac de Vezins

Par Flavien, le 17/08/2007 à 18h00
Après un week-end riche en émotion, pendant lequel j’ai pris un bel esturgeon et un manque de bol, pété l’arrière de ma bagnole, j’ai décidé de m’organiser un nouveau séjour pour la période du 14 juillet.
Le week-end arrivant, je me suis dit qu’il fallait que je me change un peu les idées. Pourquoi pas aller faire une mini session de deux jours au lac de Vezins.
Après quelques coups de fils sans succès aux copains du Carpe River Club afin de trouver un collègue pour cette aventure  me voilà en route seul avec mon chien  STELLA mon fidèle compagnon à la rencontre des carpes.
Après une heure et demi de route me voilà arrivée sur le bord du lac. Il fait très chaud pour la région, vingt sept degré. Je gonfle et je charge le bateau le chien saute à bord sans aucune hésitation et nous voilà partis tous les deux pour l’aventure.

Je regarde le vent, il vient de l’ouest, je profite de cette occasion pour mettre des montages sur la berge opposée qui est bien battu par le vent.Je monte le biwy, j’installe les cannes et prospecte les fonds du secteur que j’ai choisi.
Le poste est intéressant, il est composé d’un haut fond avec des arbres tombés dans l’eau.
Je prépare le poste avec quelques graines, un peu de pellets et le tour et jouet, enfin je l’espère !!!
Sur les deux cannes de la rive opposée, un montage à la noix tigré avec un sac soluble rempli de graines et l’autre un sac rempli de bouillettes frolic composant également un chapelet sur fil soluble.
Je vais déposer mes lignes en bateau avec beaucoup d’attention car il y a beaucoup de branches et je ne voudrai pas que mon zodiac face du slalom dans ces obstacles. Pour les deux autres cannes, elles seront lancées sur ma rive et posées en spot,l’une avec du lupin et l’autre avec de la bouillette moule écrevisse de chez fun fishing


Il est 19h30 : je suis enfin en place.
Je prend un succulent repas composé de riz et de viande froide accompagné d’un un petit café.
Voilà, la longue attente commence. Après une nuit calme, un départ ce produit vert 7h30 du matin. C’est sur la berge en face sur la canne eschée à la noix tigrée.
Je saisi la canne, le poisson me paraît pas bien gros. Comme, je le craignais la carpe arrive à me mettre dans les branches immergées. Je monte dans le bateau et part à la conquête de ce poisson qui me donne du fil à retordre. Sur place, au dessus de la carpe et au bout de 5 minutes de tricotage dans les branches, j’arrive enfin à faire monter ce poisson en surface. Je glisse la carpe dans l’épuisette.
Verdict du peson  8kg, elle n’ai pas très grosse, mais en pleine forme sans aucune blessure.


La séance photo :
Ce n’ai pas facile, car je suis tous seul pour la prise de vue. Je remet la carpe dans son milieu naturel, elle repart tranquillement (petit poisson deviendra gros). La journée s’annonce plutôt bien,je suis en train de prendre tranquillement mon petit déjeuner, quand soudain,je suis surpris par une détonation au bout de quelques minutes puis une deuxième.
Je regarde sur ma droite et je me dis que cela doit être un essai pour le feu d’artifice du 14 juillet.
Et puis à 9 heures, des détonations toutes les minutes et là je me dit; «  c’est quoi ce bordel !!!»
Je prend le bateau et m’avance sur l’eau pour mieux voir. Et la c’est le choc, je suis en plein dans à un ball trap, des centaines de bourre de cartouche ce mettent à flotter. « Quelle merde et moi qui est venu sur ce lac pour être tranquille ».
Cela a duré toute la journée.
Il est maintenant 20 heure30,  enfin du silence,j’entends de nouveau le gazouillement des oiseaux, enfin des sons plus agréables.
La nuit se passe tranquillement jusqu'à 4 heure 30 du matin, ou je suis réveillé par un orage du feu de dieu.
A 6 heure 30,  je plie bagage car ralbol de ce week-end, un peut trop bruyant à mon goût.
De plus, j’apprends par un passant que le ball trap recommence ce matin vers 10 heures et qu’il ne laisse plus personne reprendre la descente à bateau.
Arrivée sur la descente à bateau,  je croise un autre carpiste qui a eu moins de chance que moi, il n’a pas eu un bip sur ses deux jours de pêche et il a fini sa session sous l’eau, son biwy n’a pas résisté à l’orage.
En tous cas,je serai dorénavant que le 14 juillet n’est pas une bonne date pour venir sur ce lac. A une prochaine fois pour une journée moins bruyante,enfin je l’espère.


flavien