Vous êtes ici --- > Le Site du Carpriverclub > les articles de Thierry > Accueil

La Carpe dans la Manche-A La découverte de la Vire

Par Tbr, le 19/12/2006 à 20h17

La plupart des rivières françaises n'ont pas de réelle pression de pêche. Pourtant, le plus souvent, elles regorgent de carpes qui risquent de mourir de vieillesse sans avoir vu un seul hameçon....

Découvrir la vire
Rivière côtière du bocage normand qui se jette dans la Manche, son cours d'eau est de 115 km dont 60 sont de deuxième catégorie. D'un profil très varié, la vire coule lentement entre les prairies. Son cours est interrompu par une succession de barrages qui datent de la première moitié du siècle dernier. A cette époque, des péniches, appelées gabares, naviguaient  sur cette rivière. Sa largeur est d'environ 20 à 30 mètres avec des profondeurs relativement importantes qui atteignent, sur certains biefs, jusqu'à six mètres. Les arbres morts immergés sont nombreux. Ils multiplient les repaires et de nombreuses troupes de carpes élisent domicile en leur sein.
Chaque secteur a ses particularités. Sur la partie amont de Saint LO, où l'on peut pêcher de nuit toute l'année, sans aucune restriction sur 4 km, la profondeur moyenne est d'environ 2.5 m. les fonds sont caillouteux avec quelques endroits sablonneux. La nourriture naturelle est abondante constituée d'une vase dure particulièrement propice à la pratique de notre discipline. Sur ce parcours, on trouve des profondeurs moyennes de quatre mètres.

Les bons coins:
La vire est principalement constituée de moules et d'écrevisses. La rivière offre des berges d'accès aisés grâce à l'ancien chemin de halage. La circulation automobile interdite oblige, cependant à des déplacements pédestres importants. Les carpes sont presque exclusivement des communes. La densité de poissons est importante, et la moyenne des prises se situe autour des 8 kg. Il n'est pas exceptionnel d'avoir 4 à 5 départs par jour. Ces poissons, proches de la souche sauvage, ont une combativité qui est sans commune mesure avec leur poids. Il nous faut signaler que tous les ans, quelques spécimens qui dépassent les 20 livres sont capturés. C'est sur ce secteur que Thierry Brombacher a pris une carpe de 14,5 Kg . La partie amont, bien que la plus péchée, n'a pas encore révélé  tous ses secrets  puisque chaque année les records sont battus. Manifestement, nous sommes loin d'avoir fait le tour du potentiel de ce secteur. Des surprises de taille attendent les plus persévérants d'entre nous........

Amorçages sélectifs
Du fait de la forte densité de poissons blancs (les brèmes atteignent six livres),les carpistes sont contraints, pour sélectionner les prises, d'employer des bouillettes d'un diamètre minimum de 18 mm. Les gros amorçages sont à déconseiller: 500g de bouillettes de bonne qualité, chaque jour, avec un rappel entre chaque touche, semblent être infiniment préférable. Les cannes doivent être assez puissantes avec un fil en nylon de 35/100 pour brider les poissons avant les obstacles qui bordent les rives. Nous déconseillons la tresse qui, par absence d'élasticité, ne convient pas, selon nous, aux pêches de proximité.

L'aval Secret:
Ici, tout reste à découvrir. Des kilomètres de rivière restent inexplorés et vierges de toute pêche. La difficulté d'accès à la majorité  des postes  explique la désaffections des carpistes pour ces secteurs.
Mais cela va changer peu à peu avec la remise en état des chemins de halage avec tous les deux ou trois kilomètres, un parking et un petit chemin qui permet de rejoindre la rivière.
Les quelques rares carpistes  qui pêchent ce secteur réussissent de belles prises. La moyenne de poids des captures est inférieure à celle de l'amont. Elle avoisine les 5 kg. En revanche, le nombre de prises est de 7 à 8 poissons par sortie. Les fonds sont constitués d'une vase dure particulièrement propice à la pratique de notre discipline.
Sur ce parcours, on trouve  des profondeurs moyennes de quatre mètres et une partie de ce parcours et en secteur de nuit depuis 2000.
La vire n'est pas une rivière pour les chasseurs de spécimens, mais une rivière agréable à pêcher pour le nombre de captures réalisables.

- Richard Jacqueline